Enfant intelligents

ENFANTS INTELLIGENTS

Votre enfant est-il intelligent?. Oui bien sûr, il peut avoir du mal dans certains domaines. Mais  est certainement doué dans d’autre champs et c’est à vous cher parents de  le découvrir selon les  différents types d’intelligence.

1- l’intelligence logico-mathématique :

Votre enfant a des facilités à calculer, à raisonner, à résoudre des problèmes de maths, à poser des questions “pourquoi” et “comment” et à chercher les réponses, à chercher des structures et à classer dans des catégories. Votre enfant sera peut-être un scientifique, un chercheur, un informaticien, ou un médecin ?
Vous pouvez l’encourager à développer cette expression par des jeux (échecs, énigmes et casse-tête, mots croisés, calculs), par des sorties ciblées (observation science et nature, visite de musées, exploration), et en le faisant travailler sur l’ordinateur.

2- l’intelligence linguistique :

Votre enfant aime jouer avec les mots et les sons, écrire, lire, raconter des histoires, exprimer à l’oral des notions abstraites, retient très facilement ce qu’il entend, a une bonne mémoire des dates et des noms, se souvient des histoires drôles. Votre enfant sera peut-être écrivain, poète, journaliste, animateur radio ou télé, comédien, avocat, traducteur ?
Vous pouvez l’encourager à développer ce type d’intelligence par la lecture, l’imitation, en faisant du théâtre, en apprenant par cœur des poèmes, par l’écriture (histoires, journal intime), en jouant au scrabble, en apprenant une langue étrangère.

3- l’intelligence visuelle spatiale  :

Votre enfant aime concevoir, dessiner, lire des graphiques, élaborer des affiches (design), organiser l’espace, a besoin d’images pour comprendre, a de la facilité à visualiser et à associer les objets entre eux, a une grande capacité à repérer le terrain. Votre enfant sera peut-être architecte, sculpteur, réalisateur, architecte d’intérieur, dessinateur de mode, géographe, pilote d’avion ou photographe ?
Vous pouvez l’encourager dans cette voie en l’initiant au dessin, à la photographie, aux cartes géographiques, en l’invitant à mettre par image ce qu’il ressent, ses associations d’idées, en l’invitant à se promener et à observer…

4- l’intelligence musicale :

Votre enfant est capable de penser en rythmes et en mélodies, de garder en mémoire des schémas musicaux complexes, d’interpréter ou de créer de la musique, de jouer sur la musicalité des mots et des phrases, il fredonne souvent, et aime battre le rythme. Votre enfant sera peut-être musicien professionnel, chanteur, chef d’orchestre, DJ, ingénieur du son, compositeur ou critique musical ?
Vous pouvez l’encourager à jouer d’un instrument, à composer, à chanter, à mettre ses leçons en musique et en rythme, à se perfectionner, à comparer les styles musicaux, à assister à des concerts, etc.

5- l’intelligence corporelle-kinesthésique :

Votre enfant aime manipuler les objets, exécuter des actes physiques complexes (grand écart en gymnastique, passements de jambe au foot, force de frappe au tennis), réalise des tâches faisant appel à la motricité fine et à une excellente coordination, exprime ses émotions avec son corps, a besoin de toujours être en mouvement. Votre enfant sera peut-être athlète, chirurgien, mécanicien, inventeur, danseur, artiste, comédien ?
Vous pouvez l’encourager à pratiquer un sport, à développer sa motricité fine et sa coordination (en jouant au mikado ou en faisant des châteaux de cartes par exemple), à évacuer son énergie, à marcher, à faire du théâtre, etc.

6- l’intelligence naturaliste  :

Votre enfant aime la nature, a de très grandes connaissances en matière d’écologie, aime prendre soin des animaux, a une facilité à trouver des moyens de survie en pleine nature, sait reconnaître les traces des animaux, sait distingues les plantes vénéneuses de celles qui sont comestibles, aime jardiner, etc. Votre enfant sera peut-être biologiste, botaniste, jardinier, océanographe, zoologiste, chasseur, pêcheur, chef cuisinier, vétérinaire ?
Vous pouvez l’encourager à développer cette intelligence en participant à des actions environnementales, en l’initiant au jardinage ou à l’œnologie (connaissance des vins), en lui proposant d’avoir un carnet de notes et d’observations, en lui permettant de découvrir la nature aussi souvent que possible (mer, montagne, forêt, lacs…), etc.

7- l’intelligence intra-personnelle  :

Votre enfant aime être seul, réfléchir, méditer, il est très conscient de ses forces et de ses faiblesses, il sait quel objectif se fixer et comment l’atteindre, il sait d’où viennent ses émotions et comment les canaliser. Votre enfant sera peut-être consultant, philosophe, thérapeute, professeur de yoga ?
Comment l’aider à développer cet atout ? En l’encourageant à lire des ouvrages de philosophie, en lui permettant d’être seul régulièrement, en lui proposant d’écrire un journal, de pratiquer des exercices de concentration et de méditation.

8- l’intelligence inter-personnelle  :

Votre enfant est très social, s’adapte à n’importe quel entourage, est empathique (se met à la place des gens), tolérant, a une facilité à résoudre les problèmes de relation entre des individus, est souvent celui qui entraîne les autres (le leader du groupe), se fait des amis facilement, est persuasif… Votre enfant sera peut-être, organisateur d’évènements, professeur, religieux, psychologue travailleur social, médiateur, ambassadeur ?
Vous pouvez aider votre enfant à mettre en avant ces capacités en l’encourageant à faire du bénévolat, à faire des projets en équipe, à manifester son empathie, à aller vers les autres, à faire profiter les autres de ses connaissances.

« Vous l’avez compris, l’intelligence de votre enfant ne se mesure pas uniquement grâce à son QI (quotient intellectuel) qui est une manière très limitée de quantifier les aptitudes de l’individu. Chaque personne possède ces 8 types d’intelligence, mais ne les développe pas de la même manière. Et comme chaque personne est différente, il est difficile d’établir un programme scolaire qui corresponde à tous les enfants. C’est pourquoi certains sont malheureusement laissés de côté, car ils n’arrivent pas à suivre le rythme de la majorité. Pas parce qu’ils sont plus bêtes, mais simplement parce que ce n’est pas adapté de manière à ce que tous les enfants comprennent ce qu’on leur enseigne. Il n’y a pas de fatalité, bien au contraire ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s