8 remède pour coliques d’enfant

Causes et remède des coliques d’enfant

colique d'enfant

Bulles d’air dans l’estomac

La cause des coliques pourrait être une accumulation d’air dans l’estomac selon des anciens études , due au fait que l’enfant avale beaucoup d’air quand il tète frénétiquement. Cet air dans l’estomac irriterait les terminaisons nerveuses, provoquant la sensation de douleur et les pleurs de l’enfant. On a baptisé ce trouble « coliques gazeuses » et dans le passé certains médicaments aidaient à réduire les poches d’air et favoriser leur évacuation. Pourtant, l’air ingéré durant la succion ne reste pas dans l’estomac et est expulsé avec les rots.

L’intestin s’adapte

De nombreux pédiatres pensent que ce dérèglement vient de l’immaturité de l’intestin du nouveau-né, qui, dans les premières semaines n’est pas encore « rodé ». Cependant, il s’agit d’un trouble physiologique, c’est-à-dire normal. Cette thèse était bien reçue dans le passé, elle était même connue sous le nom de « colique des trois mois ».

Environnement

Les dernières recherches effectuées dans les années 1990, ont révélé qu’à la source de ce malaise, il pourrait y avoir un problème dans la relation que l’enfant entretient avec ses parents. Par exemple, si la maman a fumé pendant la grossesse ou pendant l’allaitement, l’enfant a plus de probabilités de souffrir de coliques.

Cardia ne fonctionne pas bien

Les coliques peuvent aussi provenir de reflux gastriques, un problème dû à la mauvaise marche du cardia, la valvule qui relie l’oesophage avec l’estomac et qui, après avoir laissé passer le lait, doit se refermer pour éviter que l’aliment ne reflue vers la gorge. En cas de reflux, en théorie, d’autres symptômes devraient apparaître. Cependant, certaines formes légères peuvent passer inaperçues. En effet, si la régurgitation est abondante, l’enfant se sentira mal , au contraire, si la quantité de lait refoulé n’est pas importante, cela provoquera simplement une légère indisposition et le problème sera plus difficile à identifier.

Comment  soulager le bébé

CONSEILS pour SOULAGER COLIQUES

Ce qu’il faut retenir d’abord ces que principalement la  cause est généralement  liée à   l’immaturité du tube digestif. et qu’il faut attendre la fin des 3 mois. Cependant, il ne faut pas renoncer à chercher les moyens de soulager l’enfant:

  •  Essayer de trouver un équilibre alimentaire : Ne pas nourrir de façon anarchique et laisser un intervalle correct entre les tétées (2h. minimum), donner des rations raisonnables, ne pas donner autre chose que du lait (surtout pas de jus de fruit) , éviter de donner 2 laits différents qui seront plus difficiles à digérer
  •  Aider l’enfant à éliminer ses gaz (en effet, la distension intestinale est très douloureuse). Effectuer des massages du ventre, toujours dans le sens des aiguilles d’une montre. Utiliser un peu d’huile d’amandes afin de favoriser un toucher doux et ne pas hésiter à masser en profondeur avec le plat de la main. Replier les genoux de l’enfant contre son abdomen et gardez cette pression environ 30 secondes,  alterner avec un mouvement doux des deux genoux venant masser le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre.
  •  La chaleur : Elle aide à relâcher les intestins et à soulager les spasmes. Cela peut être la chaleur du corps des parents ou une bouillote (pas trop chaude et entourée d’une serviette) que l’on glisse sous le ventre du bébé.
  •  La position : Ne pas laisser le petit sur le dos, mais le mettre à plat ventre sur l’avant bras du parent (face en direction du sol) ou à cheval sur une bouillotte. Lui permettre de se replier sur lui-même. On peut aussi installer l’enfant dans la position; dos contre la poitrine du parent, le tenir assis dans les mains, genoux croisés et repliés sur le ventre en pressant légèrement.
  •  Le portage sécurisé (tête soutenue) : Utiliser un porte-bébé ventral aux heures critiques , le contact corporel, l’emmaillotement et le mouvement sont de petits moyens ayant souvent le pouvoir d’apaiser les bébés les plus difficiles.
  • -Autres « astuces » : Mettre le bébé dans sa poussette et le bercer, lui donner un peu de tisane de fenouil. En cas de crise aiguë, mettre 1 sucre dans 100 ml de tisane ; on a en effet constaté que le sucre a la propriété de stimuler des composés du cerveau qui apaisent la douleur et diminue la détresse. La sucette peut calmer et soulager le bébé.
  •  Les médicaments : Le pédiatre recommandera souvent un antispasmodique, mais ce type de médicament a l’inconvénient de ralentir le transit et d’augmenter les faux besoins. Ne pas hésiter à essayer l’homéopathie, car certains produits sont très efficaces (voir avec son pharmacien).
  •  L’ostéopathe peut aussi apporter sa contribution au soulagement des coliques du nourrisson.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s