Semaine 34 au 41

la 32e semaine de grossesse (34e SA)

Côté bébé : il devient rondelet

L’espace est de plus en plus restreint pour votre bébé qui s’en donne toutefois toujours à cœur joie dans le liquide amniotique. Il doit continuer à bouger et vous devez le sentir au moins une fois par jour. Il mesure 40,5 cm et pèse presque 2 kg et continue à grossir de façon régulière. Plus que 9 cm pour atteindre la taille d’un bébé à terme (50 cm environ). Il est de plus en plus potelé avec une peau rose et lisse. Désormais, ses principaux organes fonctionnent même si le cœur, par exemple, ne sera fin prêt que lors du premier cri de votre bébé.

Côté future maman : vérifications de dernière minute

Votre dos est de plus en plus cambré et le poids de votre bébé, déplaçant votre centre de gravité, peut parfois vous faire perdre l’équilibre. Reposez-vous le plus possible !

Vous allez passer votre sixième visite prénatale obligatoire au cours de laquelle le médecin vous prescrira peut-être une radio du bassin pour vérifier si votre bébé a suffisamment d’espace pour venir au monde naturellement et non par césarienne.

la 33e semaine de grossesse (35e SA)

Côté bébé : en position !

Votre bébé mesure maintenant 42 cm de la tête aux talons et pèse 2,1 kg environ. Il continue de s’arrondir. Il avale encore beaucoup de liquide amniotique et accumule du méconium (composé de mucus, de la bile et des débris cellulaires et graisseux contenus dans le liquide amniotique) dans ses intestins qu’il éliminera rapidement à la naissance.

Son système immunitaire et son cerveau sont arrivés à maturité et il s’est sans doute déjà retourné, en position idéale pour l’accouchement, c’est-à-dire la tête en bas.

Côté future maman : une peau sèche ? C’est normal

Les bouleversements hormonaux peuvent assécher votre peau, qui devient squameuse. Buvez beaucoup d’eau et consommez des fruits frais. Si vous continuez à pratiquer la natation, le seul sport autorisé à ce stade de votre grossesse, pensez à bien hydrater votre peau et vos cheveux avant et après la piscine. Le fait de flotter dans l’eau ne peut être que bénéfique car vous éprouvez des petits tiraillements du côté des ligaments de votre bassin.

Le poids de votre utérus est désormais de 1 kg de plus qu’au début de votre grossesse, il contient 1 l de liquide amniotique.

Si vous exercez une activité professionnelle, votre congé maternité commence à la fin de cette semaine. N’oubliez pas d’envoyer à la Sécurité sociale votre attestation d’arrêt de travail afin de percevoir vos indemnités.

la 34e semaine de grossesse (36e SA)

Côté bébé : à vos marques, prêt…

Cette semaine, votre bébé a encore pris des rondeurs : 43 cm et 2,2 kg au compteur ! Mis à part les poumons, la plupart de ses organes sont enfin arrivés à maturité. D’ailleurs, s’il décidait de naître cette semaine, il est fort probable qu’il n’irait pas en couveuse ou si peu !

Côté future maman : bien dormir malgré le ventre

Ça y est, votre huitième mois est terminé et vous entrez dans la dernière phase de votre grossesse, celle où vous allez enfin pouvoir vous reposer. Tant mieux car vos seins sont de plus en plus tendus et votre bassin douloureux. Le col de votre utérus devient plus mou car votre corps se prépare pour l’accouchement.
Vous savez maintenant quelle position vous apporte le meilleur repos. En position latérale, par exemple, soutenez votre ventre et vos genoux avec des oreillers moelleux.
Vous pouvez également boire des tisanes apaisantes à base de valériane, sans oublier le magnésium, un antistress efficace.

la 35e semaine de grossesse (37e SA)

Côté bébé : dernières retouches

Votre bébé continue de grossir et mesure maintenant 45 cm de la tête aux talons pour 2,4 kg environ. Il prend environ 20 g par jour. Le diamètre de son crâne est de 9 cm.
Le lanugo commence à disparaître et la graisse s’accumule sous sa peau… ce qui lui donne un aspect moins fripé. Il donne des coups de pieds de plus en plus vigoureux. Lorsqu’il sera trop à l’étroit il sécrétera lui-même une hormone qui déclenchera l’accouchement.

Le placenta transmet désormais des anticorps contre les maladies à votre bébé. C’est la dernière ligne droite et il peut arriver à tout moment.

Côté future maman : de plus en plus de contractions

Tous les jours maintenant, vous sentez votre utérus se durcir. Votre corps se prépare petit à petit à l’accouchement, les articulations de votre bassin par exemple commencent à s’écarter un peu. Il se peut que souffriez de tiraillements et de douleurs diffuses dues au relâchement de vos articulations.
Si ces contractions ne sont pas trop fréquentes et si elles surviennent à intervalles irréguliers, c’est que le vrai travail n’a pas encore commencé. Patience, vous n’allez pas encore accoucher ! Rien ne vous empêche toutefois de commencer à discuter de choses « sérieuses » avec votre compagnon : va-t-il assister à l’accouchement ? Pensez-vous allaiter votre bébé ? Qui va le garder ?

la 36e semaine de grossesse (38e SA)

Côté bébé : c’est lui qui décide

Votre enfant mesure maintenant 46-47 cm de la tête aux talons et pèse autour de 2,650 kg. Il continue à prendre du poids (250 g environ par semaine) et grandit de plus d’1 cm par semaine.

Vu sa taille, il ne bouge plus beaucoup : tête en bas, les bras et jambes pliés sur la poitrine, il s’apprête à s’engager dans votre bassin pour naître bientôt. Son crâne qui n’est pas entièrement ossifié va permettre ce grand plongeon ! Vous ne ressentez plus qu’une dizaine de mouvements par jour.

Côté future maman : dernière visite

Vous allez passer votre dernière visite prénatale au cours de laquelle votre médecin s’assurera de la bonne croissance de votre bébé. Il écoutera notamment le rythme cardiaque fœtal afin de déceler toute anomalie. Il vérifiera aussi que votre bébé est dans la bonne position et que votre bassin le laissera passer. En cas de doute, il prescrira une radiopelvimétrie.

Cette dernière visite comporte aussi des examens de surveillance générale portant sur votre poids et votre tension artérielle. A titre préventif, il peut vous examiner plus souvent s’il craint une ouverture imminente de votre col de l’utérus. Quant à vous, vous vous sentez lourde, si lourde avec vos 10-15 kg en plus !

la 37e semaine de grossesse (39e SA)

Côté bébé : plus que quelques semaines !

Votre enfant mesure maintenant environ 48 cm de long (de la tête aux talons) et pèse environ 3 kg. Il prend toujours 15 g de graisse par jour, ce qui lui permet de maintenir sa température et son taux de sucre sanguin.
Toutes ses fonctions physiologiques fonctionnent et ses poumons sont enfin arrivés à maturité. Le vernix qui couvrait sa peau s’est détaché et flotte dans le liquide amniotique. Il commence sa descente vers le bas de votre ventre, la tête la première, ce qui devrait soulager vos poumon et votre diaphragme mais aussi augmenter la pression dans votre bassin.
Il bouge beaucoup moins qu’avant car il n’a plus trop de place. Toutefois, il vous donne peut-être encore parfois des petits coups de pied pour vous montrer qu’il est toujours là !

Côté future maman : le col de l’utérus s’ouvre

Vous êtes de plus en plus lourde, vos nuits sont courtes et agitées. Bref, vous avez hâte d’accoucher. Le liquide amniotique qui s’est accumulé au bas de l’utérus forme désormais la poche des eaux. Si celle-ci se rompait, vous devriez partir immédiatement à la maternité car votre bébé ne serait plus dans un univers stérile.

Lors de l’examen par palpation, le gynécologue détermine s’il est désormais possible de passer les doigts dans le col de l’utérus. Pas d’inquiétude : l’utérus présente un bouchon à l’extérieur et à l’intérieur. Ce n’est qu’au moment de l’ouverture du bouchon interne que vous devez vous attendre à l’accouchement.

la 38e semaine de grossesse (40e SA)

Côté bébé : un vrai petit écureuil

Votre enfant mesure à présent près de 50 cm, une taille qui n’évoluera que très peu. En revanche, il continue de se « remplumer » et prend de 20 à 30 g par jour : il affiche environ 3,3 kg ! Il fait sa provision d’énergie pour les premiers jours après la naissance, jusqu’à ce que le lait maternel coule à flots.

Côté future maman : c’est quand vous voulez !

Vous pouvez maintenant accoucher à tout moment et le plus naturellement du monde. Votre médecin s’assure que tout va bien de votre côté (pression artérielle…) et de celui de votre bébé (rythme cardiaque, quantité de liquide amniotique…). Une ultime vérification avant d’avancer la date de l’accouchement, si nécessaire.
En attendant le jour J, vous êtes gênée par de fréquentes envies d’uriner : votre enfant, qui grossit de plus en plus, exerce une pression sur votre vessie comprimée. Ce n’est pas une raison pour arrêter de boire, au contraire : buvez, éliminez !

41 Semaine d’aménorrhée

Côté bébé : à l’étroit mais « cocoon »

Il va bientôt naître votre bébé (ou il est déjà là) ! Et même s’il n’a quasiment plus de place dans votre utérus et vit maintenant bras et jambes repliés sur lui-même, il savoure encore ses derniers jours, bien au chaud dans votre utérus.
Il n’est plus très loin de ses mensurations finales (autour de 3,5 kg et 50-52 cm, souvent davantage pour les garçons) et fait toujours l’objet d’une surveillance rapprochée de la part de votre médecin.

Côté future maman : attendre les contractions

Dorénavant, le coup d’envoi peut être donné à tout moment. Essayez de prendre soin de vous et de vous dorloter. Mangez du blé complet et des produits laitiers, vous aurez besoin de forces pour l’accouchement.
Pour préparer vos seins à la période d’allaitement, accordez-leur dès maintenant une attention particulière. Ainsi, les massages favorisent l’irrigation sanguine et les douches froides les endurcissent.

Publicités